Les filles prennent leur envol

 

Les portes ouvertes de l’aéro-club de Colmar-Houssen ont été l’occasion, pour les 16 prétendantes au titre de miss Haut-Rhin 2016 de vivre leur première sortie officielle. Dimanche, le spectacle n’a pas eu lieu que dans le ciel…

 

Planeur, ULM, Cirrus, bi-plan « Stampe », DR-400 : le tarmac de l’aérodrome de Colmar-Houssen regorgeait de beaux fuselages. Très attendu, l’hélicoptère de combat mis en avant par l’aviation légère de l’armée de terre. Dimanche, pourtant, il s’est fait piquer la vedette par d’autres gazelles. Perchées sur de hauts talons, crinières au vent, teints radieux, elles ont fait le show. Au grand dam de l’hélico. Elles, ce sont les 29 prétendantes au titre de miss Haut-Rhin et miss Bas-Rhin 2016.

 

Invitées aux journées portes ouvertes de l’aéro-club par son président, Stéphane Wagner, elles se sont, une à une, présentées à la foule. Un moment stressant. Semé d’embûches aussi. Car avant d’attraper le micro, déjà fallait-il parvenir à se hisser sur la scène : un camion-plateau réquisitionné pour l’occasion. Mais pas de quoi les effrayer. Comme de vraies pros, toutes ont escaladé l’escabeau de guingois avec brio, classe et naturel. Restait le plus dur. Tenir un bref discours. Pour se faire, elles ont pu compter sur le soutien de Claudia Frittolini, déléguée régionale miss Alsace pour Miss France organisation, et de Nicolas Zimmermann, présentateur officiel. Celui-ci avait réservé à chaque jeune femme, une question.

 

« Une véritable aventure humaine »

 

Tantôt classique tantôt plus originale. Outre les traditionnels « pourquoi vous êtes vous présentée à cette élection ? », « qu’attendez-vous de cette expérience ? », l’interrogation « qu’emporteriez-vous dans votre panier à pique-nique ? » a fait son petit effet au sein du public. La réponse aussi : « Une bretzel », a lancé avec beaucoup de répartie la candidate. Nul doute, nous sommes bien en Alsace. Au terme d’une bonne heure de présentation, les miss, âgées de 18 à 24 ans, se sont prêtées au jeu des photographes. « Cette sortie constitue un bon entraînement pour les filles », explique Claudia Frittolini.

 

Quelques rares chanceuses ont même pu prendre la voie des airs. Pas moins de dix tours de vol ont été offerts. Des pilotes ou des miss, on ne sait pas qui s’en réjouissaient le plus. Le 14 mai prochain se déroulera l’élection de miss Haut-Rhin, à la salle de La Galerie de Staffelfelden. Une soirée qui réunira seize prétendantes. Parmi elles, Margo Faechtig, 18 ans, originaire d’Ensisheim. Spontanée et souriante, elle dit avoir rêvé, petite, devant miss France sans pour autant s’imaginer un jour décrocher la couronne. « Je voyais tout ça de loin », indique-t-elle. C’est suite à un show-coiffure que cette responsable de boutique a été mise en relation avec Claudia Frittolini. Elle passe alors avec succès une première sélection. « Un casting était organisé à Colmar, nous étions une soixantaine ». Depuis, elle vit « une véritable aventure humaine ».

 

Article paru dans le journal DNA
Edition du mar. 3 mai 2016